LIVIO  BENEDETTI

 

"Quel bonheur l'instant où la terre à la commissure des lèvres se mit à me parler"

  

5 juin 2006

 De ce buste en argile, Livio en a pris l'empreinte dans un moulage en plâtre.

Le buste en argile n'existe alors plus.   

Ce précieux moulage a été confié par Livio à la Fonderie Guastini à Vérone qui pratique la technique appelée "fonte à cire perdue".

Celle-ci consiste, dans un premier temps, à couler sur toute la surface intérieure du moule une fine et régulière épaisseur d'une cire enrichie de résine.

 

 23 juin 2006, 4 heures du matin

Aller et retour dans la journée.  Nous partons de Chambéry pour arriver  à Vérone dès l'ouverture de  la fonderie.  Le buste de Pierre, noir comme  l'ébène est alors en cire, rempli de terre. Minutieusement Livio retouche tous les détails atténués et parfois même déformés par la réalisation de la cire.  Dès les dernières retouches apportées dans l'après-midi,  le buste en cire est immédiatement martyrisé et tuyauté de toutes parts car c'est par ces évents que vont s'évacuer l'air et la cire. Le buste en cire est ensuite recouvert d'une enveloppe en terre. Cette masse est placée dans un four à 700 °c, 4 jours et 4 nuits, pendant lesquels s'écoule lentement la cire, qui laisse le creux de son épaisseur d'environ 5 mm.

Salle d'opération

 20 juillet, 3 heures du matin

Second voyage à Vérone, le buste est maintenant en bronze brut.   Le liquide de la fusion du cuivre et de l'étain produite à une température de 1200 °c a été coulé dans le creux laissé par la cire. Dernière phase : sciselage, ponçage, polissage, et patine.   Nous repartons dans l'après-midi avec le buste de Pierre et, passage obligé,  il entre en France par le Tunnel du Fréjus.

 

 

Institut de beauté

 

Photo prise le 2 février 2007, jour de l'inauguration

 par Françoise Heymans,

Membre Fondateur Bienfaiteur

de la Fondation Pierre Dumas

 

 

 

     

    commentaires et Visites a l'atelier de l'artiste

     

Je voulais vous dire que j’ai eu l’occasion de monter à l’atelier de Livio Benedetti … et de voir le visage de Pierre … et j’ai été à la fois très émue et frappée d’émerveillement et de bonheur devant cette œuvre.                                                                                                                        Dominique Coste

 

J'ai découvert les traits de Pierre sous le bronze façonné par Livio Benedetti et je voulais vous faire part aussitôt de mon émerveillement devant cette œuvre remarquable.  En m’approchant de l’œuvre j’ai été tenté de lui parler pour déclancher un sourire !  Emotion, Perfection, Stupéfaction … voilà ce que je souhaitais vous dire.                                                                                              Jacques Chevallier

 

La force de ce bronze réside certes, en la dextérité inouïe de l'artiste, mais aussi en la personnalité et l'essence exceptionnelles de l'homme représenté. Le bronze n'a pu que capter cette énergie : elle s'est presque imposée d'elle-même !                                                                                                                                                     Brigitte Hermet